Les Liaisons Coquines Part. 2 (par Nick Roses)

Share
Le début du texte est par ici...
 
Le lendemain matin, je prends ma voiture pour aller au boulot. Il fait chaud dans cette voiture. Je ne parle pas de l'air ambiant mais plutôt des minettes que j'ai pu y culbuter ! J'arrive enfin sur mon lieu de travail. La porte de l'ascenseur s'ouvre et je m'y engouffre avec hâte. J'appuie sur le bouton du 8ieme étage et je commence à réfléchir sur le dossier en cours. Une phrase de Mathieu, un de mes amis, me traversa l'esprit : elle disait qu'architecte était un métier à risque : un plan mal dessiné et tu te prends l'immeuble sur la gueule !  quel con ce Mathieu ! Je me demandais parfois s'il était vraiment architecte... Arrivé à mon étage, je sors de l'ascenseur et ouvre la porte de mes locaux pour y découvrir ma secrétaire en jupe (mais elle disait vrai !) accroupie devant la photocopieuse. Sa position me donne soudain l'envie de l'attraper par les cheveux et qu'elle prenne mon phallus avec plaisir et avidité...
(Reste concentré, tu te fais trop de films !) Elle se retourne, toujours accroupie, et me dit d'un air innocent : ah bonjour monsieur ! Votre voyage s'est il bien passé ? Pas trop fatigué ? J'acquiesce de la tête et entre dans mon bureau. Elle y pénétre à son tour et me demande si je désire un café. Je lui réponds que cela n'était pas une mauvaise idée et que cette journée s'annonçait bien. Sa réponse fut un hochement de tête suivi d'un sourire en coin. Quand elle revient avec un café, le déposant sur mon bureau tout en se penchant d'un angle de 35 degrés, elle me laisse entrevoir une poitrine lourde et que j'imagine soyeuse. Mon corps, quant à lui, prend quelques degrés. Et le reste de la matinée se passe normalement. Quand la pause déjeuner pointa le bout de son nez, ma secrétaire me souhaite un bon appétit et s'en va manger à l'extérieur. Je me retrouve alors seul avec un grand besoin de me libérer l'esprit de cette matinée un peu particulière. Après avoir déboutonné mon pantalon, je commence à me masturber. L'érection fût effective en deux secondes. Les va-et vient de ma main sur mon sexe sont fort agréables. Je ferme les yeux et me mets à fantasmer sur ma secrétaire. Le cerveau humain, quel engin magnifique... : son corps m'appartenait et répondait au moindre de mes désirs. Soudain, j'entends la porte de mon bureau s'ouvrir. C'était elle, me regardant...

 
 
@ suivre !
 
Nick Roses est le webmaster de ce site. Il fait ses premiers pas -timidement- dans l'écriture avec ce texte ! A force de vous lire... Forcément... A suivre donc pour ses aventures avec sa secrétaire...
 
 
Share

NewsLetter